• La Tour n'est pas un moulin !

    Imaginez-vous, vaquant tranquillement à vos activités habituelles, chez vous. Dans votre garage, par exemple, à remettre en état les outils de jardinage (c'est de saison) ; à un bureau, à rédiger un courrier ou à lire un bouquin ; sur votre terrasse, à profiter du calme de la journée et du beau temps... Bref, paisible, sans contrainte extérieure. Chez vous.

    Soudain, une voiture emprunte votre chemin d'accès et vient se garer devant votre porte d'entrée. Une ou deux personnes en sortent ; ces gens ne vous regardent pas (pourtant, votre air interloqué crève les yeux) et commencent à faire le tour du propriétaire. Vous allez vers eux, vous leur demandez ce qu'ils cherchent, leur dites qu'ils sont dans une propriété privée : "nous le savons bien, répondent-ils complaisamment, mais cela ne nous concerne pas."

    Impossible, incroyable ?

    C'est pourtant ce qui arrive régulièrement à la Tour du Bost, surtout depuis que les beaux jours sont de retour. Des panneaux bien visibles précisent qu'il s'agit d'une propriété privée : il faut croire que tout à leur admiration pour les lieux, les yeux rivés au sommet du donjon, ces visiteurs désinvoltes oublient qu'ils savent lire !

    Et que penser lorsqu'il s'agit carrément d'un groupe d'une vingtaine de marcheurs qui traversent les lieux au pas de charge, vous passent sous le nez en vous ignorant ostensiblement et ne font même pas mine d'hésiter en dépassant les panneaux interdisant l'accès ?

    Faut-il, au risque d'être grandiloquent, leur rappeler que le droit à la propriété est un des fondements de la République Française (et des Droits de l'Homme) ? Et que de plus, dans le cas qui nous occupe, les abords de la tour sont dangereux pendant l'année : un chantier reste un chantier, avec notamment des risques de chutes d'objets ou de pierres...

    La Tour n'est pas un moulin !

    Sur cette photo datant de 2002-2003,
    on voit bien à quel point la tour est intégrée à l'exploitation agricole

    Le monument n'est accessible au public que pendant l'été, aux dates et horaires prévus, et sur rendez-vous le reste du temps : cela nous permet entre autres de le sécuriser. Et l'accès est situé à l'opposé des bâtiments de la ferme, que l'on ne traverse pas.
     
    Visiter la tour est un privilège, pourtant certains semblent considérer cela comme un dû : de quoi hésiter entre perplexité et exaspération !

    « 2011 : le programme !Rallye pédestre : "fourbissez" vos chaussures ! »

    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :