• Sur le piédroit gauche de la cheminée du niveau 5 de la Tour du Bost, se trouve une gravure étonnante, à hauteur d'homme : une croix relevée au tracé assez grossier.

     

    Croix relevée sur la cheminée

     

    Nous ignorons tout d'elle : l'époque de sa réalisation (a fortiori, la (ou les) personne(s) qui en sont à l'origine), sa signification... On distingue bien la double élévation sur laquelle elle est fichée, ainsi que les deux barres horizontales, la plus grande "terminée" par deux barres verticales, la plus petite par une seule.
     
    Des idées ou des pistes de réflexion ? Nous sommes preneurs !


    votre commentaire
  • Avant de pouvoir "attaquer" le niveau 5, les salariés du chantier ont devant eux de longues semaines à consacrer aux enduits de la Tour du Bost. Si beaucoup d'éléments ont disparu du donjon lors du désastreux incendie de 1920, à certains endroits, des enduits d'origine ont subsisté. L'association en a réalisé le relevé en début d'année ; cela va nous permettre d'en faire un petit tour avec vous, en images.

     

    Enduits anciens : lire les murs (1)

     

    L'étude des plaques d'enduits restantes permet de comprendre comment ils ont été réalisés, en plusieurs couches, comme sur la photo ci-dessus : une première (1), sur les pierres jointoyées, a été lissée à la truelle avant d'être piquetée pour refaire un corps d'enduit (2) sur lequel fut enfin déposée une pellicule de polissure de chaux (3). Cette technique est valable pour tous les enduits anciens que nous allons détailler dans les articles à suivre.

    La suite :
    Enduits anciens : lire les murs (2)
    Enduits anciens : lire les murs (3)
    Enduits anciens : lire les murs (4)


    votre commentaire
  • Pas faux, les jetons !

     

     

    Quatre petites cerises sur le gâteau de l'assemblée générale de cette année : Nicolas Balland nous a présenté quatre jetons de Nuremberg en cuivre, trouvés dans la Tour du Bost.

     

     

     

    Pas faux, les jetons !

     

    Deux d'entre eux sont plutôt bien conservés : un jeton à la nef, et un autre portant un globe crucigère (surmonté d'une croix). "Ces jetons étaient frappés à Nuremberg, et ont été beaucoup copiés. Il existe une liste de frappeurs qui y travaillaient dans les années 1400-1450. Normalement, leur nom est inscrit dessus, mais il faudrait être capable de le retrouver, sur un jeton qui soit encore suffisamment bien conservé".

     

    Le jeton à globe crucigère

    Des jetons ? Mais pour quoi faire ? C'est une monnaie à part, beaucoup plus fine que les pièces officielles, qui correspond à une marchandise ou à un service (péages, denrées, visites aux prostituées...). On se rapproche d'un troc.

     

    Pas faux, les jetons !

     

    Revers du "jeton à la nef"

    Pas faux, les jetons !

     

     

    Le jeton à la nef que nous possédons, le mieux conservé, a été trouvé au niveau 3 (la "salle des gardes"), sur un petit morceau des voûtes tenant encore au mur, après leur effondrement.

     

    Avers du "jeton à la nef"

     

     

    L'épisode de sa découverte se situe dans les débuts de la restauration, au moment de la restitution de ces voûtes, justement. Deux jeunes gens venaient d'arriver sur le chantier, tout nouveaux, alors que tout le monde s'acharnait à remonter une très lourde marche qui venait de se détacher de l'escalier. Demandant ce qu'ils peuvent faire, ils se voient échoir le nettoyage de l'accès entre l'ancienne tourelle et la salle, plein de terre et de débris divers. Ils venaient de commencer lorsqu'ils sont "tombés" sur le jeton - ravis !

    Pas faux, les jetons !

     

     

    Les trois autres jetons ont été trouvés dans les déblais du monument. L'un d'eux a vraiment mal supporté le passage du temps : il s'est transformé en dentelle...

     

     


    votre commentaire
  • Il a fallu s'y mettre à plusieurs pour la manipuler, la porte d'entrée de la salle du Niveau 4, même sans ses ferrures !

    Coup d'oeil : une porte pesante... (la solution)

    Il faut dire que c'est un beau bébé ! Maintenant que vous avez eu un peu de temps pour réfléchir et faire de savants calculs, voici les résultats. Profitons-en pour rendre à César etc : c'est Marèse Outrequin, assistant pédagogique de Tremplin Homme et Patrimoine, qui nous a concocté ce petit sujet et qui a effectué les calculs... Merci Marèse !

    Coup d'oeil : une porte pesante... (la solution)

     

    Un peu de mathématique donc, et un petit rappel : voici les cotes des différentes lames constituant le battant (on ne compte que le bois), telles qu'on nous les a communiquées :
    1,92 x 21,1 x 5
    1,92 x 12,5 x 5
    1,92 x 17,5 x 5
    1,92 x 24,5 x 3
    1,92 x 22,5 x 3
    93 x 18 x 3,9
    93 x 18 x 4
     
     
     
    Un petit élément complémentaire, pour vous simplifier la vie : la masse volumique du chêne est comprise entre 610 et 980 kg / m3.
     
    Vous aurez bien sûr pensé à convertir les mesures en m (ou en cm, mais en tout cas en une unité commune) : aucune planche ne fait 21 m et quelques de long, par exemple, ni même 5...
     
    Voici donc les cotes en m :
     
    1,92 x 0,211 x 0,05
    1,92 x 0,125 x 0,05
    1,92 x 0,175 x 0,05
    1,92 x 0,245 x 0,03
    1,92 x 0,225 x 0,03
    0,93 x 0,18 x 0,39
    0,93 x 0,18 x 0,4
     
    Sachant que le volume = hauteur x longueur x largeur, les calculs donnent ceci pour chaque lame de bois (en m3):
     
    0,02026
    0,012
    0,0168
    0,01411
    0,01296
    0,00653
    0,0067
    En additionnant le tout, on obtient le volume total, soit 0,08936 m3.
     
    La masse d'un corps se calcule en multipliant son volume total et sa masse volumique. Si l'on prend la valeur basse de la masse volumique du chêne (610), on obtient donc 54,5096 kg ; si l'on prend la valeur haute (980), on arrive à 87,57 kg.
     
    Notre porte pèse donc entre 54,501 et 87,570 kg. On peut raffiner en prenant en compte les 10% d'humidité minimum qui alourdissent le bois - qui peuvent grimper allègrement en fonction de l'humidité ambiante !
     
    Si vous souhaitez la voir ou la revoir (entre autres) :
    Niveau 4 : la porte d'entrée de la salle 
    Portes et volets


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique